L'antre
Bienvenue dans L'antre !

L'antre vous propose de découvrir l'univers fabuleux et étrange des animaux éxotiques !

Une communauté qui a pour passion la térrariophilie, prête a échanger et partager.

Venez vous inscrire, on vous attend !




L'antre

Un forum qui joint toutes les informations pour élever son compagnon : mygales,serpents,piranhas,scolopendres,mantes,sugar glider ect
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Méthode de sexage des mantes
Sam 22 Fév - 0:39 par freddy

» le pacu un poisson mal aimé à tort
Sam 25 Jan - 15:12 par lostris

» recherches serpent
Mer 23 Oct - 22:14 par Tupinambis67

» Ben me voilà
Jeu 17 Oct - 22:11 par noule

» Dispos
Jeu 5 Sep - 6:43 par Steff

» heterometrus scaber
Dim 25 Aoû - 11:35 par teptep

» calyptratus
Mer 21 Aoû - 22:10 par Tupinambis67

» help!
Mer 21 Aoû - 22:08 par Tupinambis67

» souris
Mer 14 Aoû - 9:52 par Heliann

Meilleurs posteurs
Alyssa
 
Tupinambis67
 
Reptiléa
 
Arnaud
 
Heliann
 
Aggressive Predators
 
Messor
 
Adrien-72
 
nico14
 
Nakai
 

Partagez | 
 

 Parasites chez les serpents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alyssa
Fondatrice
Fondatrice


Féminin
Messages : 666
Date d'inscription : 04/08/2011
Age : 25
Localisation : Alsace

MessageSujet: Parasites chez les serpents   Lun 15 Aoû - 21:34

Les parasites

Un parasite est un être qui vit au dépend d'un autre. Souvent, dans la nature, les reptiles sont infestés de parasites internes et/ou externes. Souvent, cela n'affectera pas ou peu leur qualité de vie. Il n'en est pas de même en captivité. En effet, la captivité engendre un stress pour l'animal. Ce stress peut être de plusieurs natures (environnement trop petit, température ou taux d'humidité inadéquats, mauvaise alimentation, manipulations trop fréquentes, etc.). Un serpent stressé aura plus de mal à contrôler l'infestation de parasites qu'un serpent sauvage et donc la quantité de parasites présents chez le serpent peut devenir rapidement alarmante.
Le cycle de vie d'un parasite

Il existe deux types de cycle. Le cycle direct et le cycle indirect. Les parasites qui ont un cycle direct ne nécessitent qu'un seul hôte (le reptile). Ils passent donc par contact direct d'un reptile à un autre vivant dans le même terrarium. Le reptile peut même se re-contaminer lui-même si le terrarium n'est pas adéquatement désinfecté. Les parasites qui ont un cycle de vie indirect ont besoin d'un ou plusieurs hôtes intermédiaires pour une partie de leur développement. Souvent chez les parasites de reptiles, cet hôte est le rongeur ou la proie que le serpent ingurgite. Il est donc crucial de connaître le cycle de vie du parasite pour pouvoir correctement traiter le reptile infecté. Si le parasite a un cycle direct, il faut s'assurer d'avoir une désinfection qui soit la plus parfaite possible, alors que dans le cas d'un parasite à cycle indirect, il faut surveiller l'alimentation de notre reptile plus que son environnement. La façon le plus commune d' « attraper » des parasites est d'en ingérer par la bouche. Par contre, il existe d'autres façons de se contaminer.
Les parasites externes

Il y a plusieurs types de parasites externes. Cependant, les plus fréquemment rencontrés sont les tiques et les mites. Cependant, il est aussi possible qu'un serpent soit infesté par des larves de mouches ou de moustiques. Ces mouches déposent leurs oeufs dans des plaies ouvertes présentes chez le serpent et lorsque les oeufs éclosent, les larves qui en sortent bougent sur l'animal. Il faut souvent traiter ce problème chirurgicalement.

Les tiques sont parfois présentes chez les reptiles qui viennent d'être importés de la nature. Les tiques sont facilement visibles à l'oeil nu et vivent sur le reptile pour lui sucer son sang. Les tiques peuvent engendrer de nombreux problèmes, puisqu'elles peuvent être porteuses de virus et de certains parasites sanguins. Les tiques peuvent aussi entraîner l'anémie lorsqu'elles ingurgitent un trop grand volume de sang à l'animal.

La meilleure façon de traiter les tiques est de les enlever une par une. Il ne faut pas tirer sur le corps de la tique, car la tête de cette dernière peut rester dans la peau du reptile et causer par la suite une infection. Pour enlever une tique, on peut envoyer de l'alcool sur le reptile. Souvent cela fera lâcher prise à la tique. On peut ensuite l'enlever avec des pinces en prenant bien soin d'enlever la tique par la tête au cas ou elle n'aurait pas lâché prise.

Les mites sont le parasite le plus fréquemment rencontré chez les reptiles en captivité. Elles sont très communes et très contagieuses. Souvent les animaux importés de la nature arrivent avec un grand nombre de mites sur eux. C'est pour cette raison qu'il faut toujours procéder à des quarantaines avant d'introduire un reptile dans une collection. La mite du serpent, Ophionyssus natricis, est la mite qu'on retrouve également chez les lézards. Cette mite est spécifique aux reptiles et ne peut donc pas infester les chiens ou les chats. Elle peut être rouge, grise ou noire.

Les mites se logent entre les écailles, dans le cloaque et autour des yeux. Les mites se nourrissent de sang et peuvent également transmettre des maladies aux reptiles. Un lézard ou un serpent infesté de mites sera souvent complètement immergé dans son bol d'eau. Les bains tuent une partie des mites présentes sur le corps de l'animal. La mite, quoique visible à l'oeil nu, est très petite. On voit marcher de petites graines sur l'animal. Les mites peuvent être de plusieurs tailles différentes tout dépendant de leur âge. La mite de reptile vu au microscope est très poilue (ceci peut aider pour son identification).

Traitement des mites :

Vapona©: Le Vapona est une plaquette jaune insecticide couramment utilisée pour tuer des mouches ou d'autres insectes dans les maisons. Ce produit est efficace pour tuer les mites s'il est bien utilisé. Cependant, mal utilisé il peut causer des problèmes neurologiques graves chez les reptiles et peut même entraîner la mort. Si un reptile sous traitement au Vapona semble amorphe et/ou démontre des signes neurologiques, il faut retirer le Vapona le plus rapidement possible du terrarium et ventiler le reptile pour lui faire respirer de l'air frais.

Il est important de retirer le bol d'eau du terrarium le temps du traitement pour éviter que l'animal n'ingurgite de l'eau contaminé. Il est important de ne pas mettre une trop grande quantité de Vapona et de ne pas permettre le contact direct de l'animal avec la plaquette. Ce produit devient rapidement inefficace une fois retiré de son emballage. Pour une bonne utilisation de ce produit sans danger, il suffit de mettre le reptile dans un terrarium très bien ventilé contenant une petite quantité de Vapona de 2 à 3 heures, 2 à 3 fois par semaine, pour 3 à 4 semaines. Il est important de garder l'animal sur du papier et de jeter tout substrat.

Notez bien: cet insecticide peut tuer les grillons et les arachnides. Il est donc fortement conseillé de sortir de la pièce où se trouve la plaquette de Vapona tous les insectes et arachnides.
Ivermectin (Ivomec©) : L'ivermectin est utilisable en injection ou en vaporisation. Ce produit est sous ordonnance vétérinaire. Lorsqu'on mélange l'Ivomec à de l'eau en vue de vaporisation, il est important de savoir que ce produit, une fois dilué, n'est stable que 24 heures. Il est donc conseillé de refaire une bouteille à chaque utilisation. L'ivermectin injectable a une bonne réputation quant à son efficacité.
Perméthrine (Nix©) : Le Nix est le shampoing contre les poux pour humain. La méthode d'utilisation du produit est la suivante : il faut commencer par diluer la petite bouteille achetée en pharmacie dans un gallon d'eau. Il est préférable d'utiliser un gallon d'eau déminéralisé (aussi vendu en pharmacie). Le Nix est très difficile à dissoudre, puisqu'il s'agit d'une sorte de pâte. Il est cependant très important de ne pas se décourager et de bien la dissoudre. Cela peut demander une agitation pendant de longues minutes. Une fois le produit complètement dilué, il suffit de le transférer dans une bouteille à vaporisation. Il est important de garder l'animal sur des essuie-tout durant le temps du traitement et de les changer régulièrement. Pour le traitement, il suffit de placer le reptiles dans un petit contenant et de le vaporiser complètement. Il faut que le reptile en ait partout. Le terrarium devrait également être vaporisé complètement. Il faut laisser agir le produit 15 minutes et le rincer par la suite. Le Nix est un produit très efficace lorsque bien utilisé. Il tue les mites et est supposé tuer les oeufs de mites. Par contre, il est conseillé de répéter le traitement une fois aux 4-5 jours pour une durée de 3 à 4 semaines.

Les parasites internes

Les parasites internes sont également très fréquents chez les reptiles en captivité. Les spécimens provenant de la nature arrivent souvent fortement parasités et il est important de les traiter si on veut un animal en santé. Les signes cliniques les plus fréquents d'un animal ayant des parasites internes sont les suivants :

anorexie
diarrhée
constipation
distension abdominale
sang dans les selles
perte de poids
présence de vers dans les selles

Pour savoir de quel parasite il s'agit et pour pouvoir traiter adéquatement, il est important d'effectuer une coprologie.
Les Nématodes

1. Ascaris (vers ronds)

Les ascaris sont très fréquents chez les reptiles. Il est possible de les voir dans les selles d'un serpent contaminé. Les ascaris ont l'apparence d'un petit spaghetti avec les deux extrémités effilées. Les oeufs de ce nématode sont très ronds et ont un centre très foncé. Ils ont généralement un cycle indirect.

2. Les vers à crochets

Ces parasites sont très communs chez les reptiles et ont un cycle de vie direct.

3. Strongyloïdes

Les oeufs de ce nématode sont plutôt ovales avec des filaments à l'intérieur. Le cycle de ce parasite est direct. La larve entre dans le corps de l'animal soit par la bouche ou directement à travers la peau.

4. Oxyures (Pinworm)

Les oxyures sont un parasite commun chez les reptiles. Les oeufs de ce parasite sont ovales et très longs. Ils ont un cycle de vie direct.


Les cestodes (vers segmentés aussi appelés tænia)

Tous les cestodes de reptiles nécessitent un hôte intermédiaire. Les vers segmentés ne sont généralement jamais retrouvés en entier dans les selles. On retrouve des segments de vers. Ces segments ressemblent à des grains de riz.
Les trématodes

Les trématodes ont un cycle de vie indirect et sont rarement transmit en captivité. Les escargots sont un hôte intermédiaire pour ce parasite, il est donc plus commun qu'un reptile mangeant des poissons ou des grenouilles soit contaminé par les trématodes.
Les protozoaires
1. Les amibes ( Entamoeba invadens )

Ce parasite se transmet par l'ingestion d'aliment ou d'eau contaminé par des selles. Ce petit parasite peut causer la mort de l'animal.

2. Les coccidies ( Isospora )

Ce parasite a un cycle de vie direct et est plutôt commun chez les reptiles.

3. Cryptosporidiose ( Cryptosporidia )

Cryptosporidia est une coccidie ayant un cycle de vie direct. Le reptile se contamine en ingurgitant de l'eau ou plus fréquemment une proie contaminée. Souvent, les souris sont les responsables de la cryptosporidiose chez les reptiles. Cette maladie occasionne des régurgitations chroniques et une perte de poids. Certains serpents vont démontrer la présence d'une masse ferme sur le corps.

4. Les flagellés

Il existe plusieurs espèces de ce type de protozoaire. Ce protozoaire est fréquemment retrouvé chez les reptiles, cependant l'utilité du traitement est douteuse puisque ce protozoaire est considéré par certain comme faisant partie de la flore normale de l'intestin des reptiles.
Le traitement des parasites internes

Pour traiter les parasites internes, il est nécessaire de commencer par une analyse de selles. Par la suite, une fois l'agent causal déterminé, il sera important de sélectionner le bon vermifuge à administrer au reptile malade. Même si les drogues utilisées sont souvent les mêmes que pour les mammifères, la posologie, elle, est différente. Il ne faut pas oublier non plus que certaines espèces sont plus sensibles que d'autres à certaines drogues (par exemple, l'Ivermectin peut tuer les serpents indigos).
Les amibes et les flagellés

Le traitement consiste en du Métronidazole (Flagyl©). Les serpents indigos sont sensibles au Métronidazole et il est conseillé de donner la plus faible dose possible.

Les coccidies

Ce parasite se traite à l'aide des sulfas. Il est fortement déconseillé de commencer un traitement contre les coccidies à un reptile déshydraté ou ayant des problèmes rénaux.

Les cestodes et les nématodes

On peut traiter ces deux types de parasites de la même manière. La drogue à utiliser est le Praziquantel (Droncit©).

Les nématodes

Ces parasites se traitent très bien à l'aide de Fenbendazole (Panacur©).
Prévention

La prévention des parasites consiste à faire une bonne quarantaine à tous les nouveaux reptiles. La quarantaine permettra de découvrir la présence de parasites externes. Une coprologie devrait toujours être faite lors de l'acquisition d'un nouveau reptile pour s'assurer qu'il n'est pas contaminé. S'il est contaminé, il faut s'assurer de traiter complètement le sujet avant de le mettre en contact avec des sujets sains. Il est important de fournir un habitat propre au serpent et de lui fournir des proies de première qualité.

_________________________________________________
Amygalement,


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passion-nac.fra.co
 
Parasites chez les serpents
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parasites chez mes colombes
» les différents type de dentitions chez les serpents
» parasites chez les cichlidés malawi
» La cohabitation chez les serpents
» Les parasites chez les chiens et les chats

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'antre  :: Reptiles :: Coin médical :: Serpents-
Sauter vers: