L'antre
Bienvenue dans L'antre !

L'antre vous propose de découvrir l'univers fabuleux et étrange des animaux éxotiques !

Une communauté qui a pour passion la térrariophilie, prête a échanger et partager.

Venez vous inscrire, on vous attend !




L'antre

Un forum qui joint toutes les informations pour élever son compagnon : mygales,serpents,piranhas,scolopendres,mantes,sugar glider ect
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Méthode de sexage des mantes
Sam 22 Fév - 0:39 par freddy

» le pacu un poisson mal aimé à tort
Sam 25 Jan - 15:12 par lostris

» recherches serpent
Mer 23 Oct - 22:14 par Tupinambis67

» Ben me voilà
Jeu 17 Oct - 22:11 par noule

» Dispos
Jeu 5 Sep - 6:43 par Steff

» heterometrus scaber
Dim 25 Aoû - 11:35 par teptep

» calyptratus
Mer 21 Aoû - 22:10 par Tupinambis67

» help!
Mer 21 Aoû - 22:08 par Tupinambis67

» souris
Mer 14 Aoû - 9:52 par Heliann

Meilleurs posteurs
Alyssa
 
Tupinambis67
 
Reptiléa
 
Arnaud
 
Heliann
 
Aggressive Predators
 
Messor
 
Adrien-72
 
nico14
 
Nakai
 

Partagez | 
 

 Le boa , partisan du moindre effort pour tuer sa proie .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aggressive Predators
Spécimen curieux
Spécimen curieux


Masculin
Messages : 202
Date d'inscription : 18/08/2011
Age : 39
Localisation : lyon

MessageSujet: Le boa , partisan du moindre effort pour tuer sa proie .   Dim 22 Jan - 7:21



Le boa est partisan du moindre effort quand il s'agit de tuer sa proie: capable de détecter ses battements de coeur, il limite son étreinte pour l'étouffer au strict nécessaire et ainsi éviter de gaspiller son énergie, révèle une étude publiée mercredi.

Pour les serpents dépourvus de venin comme le boa, la constriction est un moyen très efficace de tuer leur proie. Le boa attaque en s'enroulant autour de sa victime et en resserrant progressivement ses anneaux pour l'étouffer. Mais la pression phénoménale qu'il exerce entraîne une grande dépense d'énergie et le laisse particulièrement vulnérable aux attaques d'autres prédateurs.

La constriction demande au métabolisme du boa sept fois plus d'énergie environ que lorsqu'il est au repos et elle dure entre neuf et seize minutes en moyenne, relève l'étude publiée par la revue Biology Letters de l'Académie des Sciences britannique.

Le boa a développé une technique qui lui permet de doser son effort. Grâce à un sens tactile très fin, il parvient à déterminer précisément à quel moment sa proie est incapable de se défendre en se fondant sur les battements de son coeur et donc d'adapter son étreinte, ont démontré les expériences réalisées par Scott Boback et son équipe de biologistes du Dickinson College (USA).

Soucieux d'éliminer tout autre stimulus pouvant influer sur leurs tests, ils ont présenté à des boas des rats morts, donc totalement immobiles, maintenus à 38°C et équipés d'un "coeur artificiel" simulant les battements cardiaques.

Tous les serpents testés modulaient leur constriction en fonction de l'activité du coeur de leur proie: resserrant fréquemment leur étreinte lorsque le coeur artificiel battait en continu mais pratiquement pas en l'absence de battement.

La pression et la durée de la constriction était en outre environ deux fois plus importante dans le cas des battements de coeur simulés qu'en leur absence.

Même les serpents nés en captivité, et qui n'avaient donc jamais été exposés à une proie vivante, adoptaient la même technique, tout en modulant leur constriction moins finement que leurs congénères sauvages.

"Nos résultats suggèrent que la capacité à réagir au rythme cardiaque est innée mais que sa magnitude est dictée par l'expérience", résument les chercheurs.

L'étude soulève toutefois d'autres questions. Pourquoi les serpents ont-ils développé un sens tactile aussi pointu alors que les oiseaux et petits mammifères, qui constituent l'essentiel de leur régime, sont très vulnérables à la constriction et succombent en quelques minutes?

Pour Scott Boback, cette capacité a pu être développée très tôt dans l'histoire de l'évolution des serpents constricteurs, à une période où ils s'attaquaient à de grands reptiles. Les lézards, serpents et autres crocodiliens sont en effet "ectothermes", c'est-à-dire que leur température corporelle est la même que celle de leur milieu extérieur, ce qui leur vaut parfois d'être qualifiés à tort d'animaux "à sang froid".

Dans le cas de ces animaux à métabolisme lent, l'absence de mouvement musculaire ou respiratoire ne pouvait donc pas constituer un critère fiable pour le lointain ancêtre du boa constrictor qui devait s'assurer de la mort de sa proie en détectant directement les battements du coeur, suggère l'étude.

Source ... http://www.20minutes.fr/sciences/862018-boa-partisan-moindre-effort-tuer-proie ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aggressivepredators-fr.com
 
Le boa , partisan du moindre effort pour tuer sa proie .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» partisan du moindre effort
» Ardèche : une battue pour tuer les chiens errants !
» technique pour tuer une proie svp
» Méthodes pour tuer pour la fourrure pure cruauté
» Comment faire pour tuer les moustiques écologiquement correct .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'antre  :: Reptiles :: Discussion :: Discussion sur nos amis rempants-
Sauter vers: