L'antre
Bienvenue dans L'antre !

L'antre vous propose de découvrir l'univers fabuleux et étrange des animaux éxotiques !

Une communauté qui a pour passion la térrariophilie, prête a échanger et partager.

Venez vous inscrire, on vous attend !




L'antre

Un forum qui joint toutes les informations pour élever son compagnon : mygales,serpents,piranhas,scolopendres,mantes,sugar glider ect
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Méthode de sexage des mantes
Sam 22 Fév - 0:39 par freddy

» le pacu un poisson mal aimé à tort
Sam 25 Jan - 15:12 par lostris

» recherches serpent
Mer 23 Oct - 22:14 par Tupinambis67

» Ben me voilà
Jeu 17 Oct - 22:11 par noule

» Dispos
Jeu 5 Sep - 6:43 par Steff

» heterometrus scaber
Dim 25 Aoû - 11:35 par teptep

» calyptratus
Mer 21 Aoû - 22:10 par Tupinambis67

» help!
Mer 21 Aoû - 22:08 par Tupinambis67

» souris
Mer 14 Aoû - 9:52 par Heliann

Meilleurs posteurs
Alyssa
 
Tupinambis67
 
Reptiléa
 
Arnaud
 
Heliann
 
Aggressive Predators
 
Messor
 
Adrien-72
 
nico14
 
Nakai
 

Partagez | 
 

 Ephebopus rufescens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alyssa
Fondatrice
Fondatrice


Féminin
Messages : 666
Date d'inscription : 04/08/2011
Age : 25
Localisation : Alsace

MessageSujet: Ephebopus rufescens   Lun 22 Aoû - 16:58

Ephebopus rufescens


REPARTITION : Guyane française, Brésil

DESCRIPTION : Mygale de taille moyenne, au corps et aux pattes bruns-sombre. Les pattes sont rayées de deux bandes longitudinales beiges moins visibles que pour de Ephebopus murinus . Le céphalothorax est uniformément brun sombre, avec des stries marquées partant en étoile de la fovéa. Les métatarses et tarses des pattes 1 et 2 et des pédipalpes sont recouverts de poils sombres et soyeux.
Cette mygale est souvent incorrectement nommée Ephebopus fossor.

TAILLE : Le corps de la femelle ne dépasse pas 5,5 cm au total, le mâle est plus petit (4 cm).

COMPORTEMENT : Mygale qui peut être franchement agressive en captivite. Par exception aux mygales terricoles, ses pattes robustes en comparaison de sa taille rendent toute préhension difficile. Ephebopus fossor va creuser un terrier et une galerie dans son terrarium, qu'elle va peu à peu étançonner de toile, jusqu'à obtenir un abri entièrement blanc et propre. Se tient devant l'entrée de son terrier lorsqu'elle a faim.

TERRARIUM : Un terrarium de 20 cm x 20 cm suffit. S'agissant d'une mygale souteraine originaire de forêt tropicale humide, laisser un substrat de 15 cm de tourbe humide -70%HR à 80%HR environ-, avec un abreuvoir changé régulièrement même si elle persiste à tisser par dessus. Placer le terrarium à une température moyenne (23°C à 26°C le jour, 20°C à 22°C la nuit). L'éclairage naturel d'une pièce ou un éclairage artificiel de la pièce avec cycle jour/nuit convient parfaitement. En réalité, comme la plupart des mygales souterraines, elle préfère ne pas avoir trop de lumière.

NOURRITURE : Vorace, elle se nourrit de grillons, blattes (surtout ailées), criquets, souriceaux... Pour les bébés, micro-grillons ou fifises/pinkies/asticots en alternance.

REPRODUCTION : L'accouplement se passe sans problème lorsque la femelle est bien nourrie et qu'elle est disposée. La ponte survient 2 à 4 mois après l'accouplement. L'incubation des oeufs dure 10 à 13 semaines. Il est préférable de ne pas placer les oeufs en incubateur, mais de laisser le cocon à la femelle. En général, il y a de 70 à 120 mygalons de taille assez grande (presque 1 cm). Réhausser légèrement la température de stabulation (1°C à 2°C supplémentaires) pendant les périodes de reproduction. En captivité il apparaît que les accouplements sont plus difficiles, sinon stériles.

CROISSANCE : La croissance des jeunes est difficile avec une mortalité importante. Compter 2 à 3 ans pour obtenir un mâle adulte, une année supplémentaire dans les mêmes conditions pour avoir une femelle adulte. Comme pour la majorité les mygales tisseuses il apparaît que les bébés restent dans le terrier de la mère jusqu'à leur première 'vraie' mue, puis se dispersent. Il est possible qu'ils utilisent la toile tissée par la femelle pour se suspendre et muer. Dans tous les cas, le taux de mortalité est moindre si on attend la première mue avant de les séparer que si on les individualise dès le départ.

_________________________________________________
Amygalement,


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passion-nac.fra.co
 
Ephebopus rufescens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anacampseros rufescens
» TUPINAMBIS RUFESCENS
» Tupinambis rufescens
» rufescens
» renseignement tupinambis rufescens ou/et merianae

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'antre  :: Arachnides :: Fiche maintenance :: Araignées :: Mygalomorphes-
Sauter vers: